Section 1 – La Californie du Sud

Désert Californien

La toute première section du PCT présente de nombreux challenges.

C’est ici que le marcheur démarre sa progression. Le corps n’est pas encore entrainé, rodé et le marcheur est souvent en surcharge pondérale… et loin d’avoir la robustesse entretenue par des semaines de marche.

De nombreux d’abandons ont lieu dès le début de la section. Quelques fois même le premier jour. Il faut bien l’avouer, le terrain n’est pas très accueillant. Chaleur, poussière, cailloux, rochers et autres rocailles, beaucoup, beaucoup de vent, un soleil plus que généreux et surtout le manque d’eau.

Il faut en permanence être très attentif où l’on met les pieds… et les mains et les bras. En effet, on risque de marcher sur un rattlesnake (crotale),

Population locale.

ou de se frotter au poison oak (plante extrêmement urticante).

Attention…. Poison Oak

En effet, sur le PCT, on est très souvent confronté au poison oak, un arbre qui provoque une grosse réaction allergique si on le touche. Mais aussi confronté à ces fameux poodle dog bush, un petit buisson qui pousse abondamment sur les terrains brulés.

Pas touche au Poodle Dog Bush

Un simple contact avec ce dernier provoque une énorme réaction allergique, beaucoup plus importante que celle du poison oak. Cette allergie mène très souvent à une hospitalisation et pendant plusieurs semaines.

Ne pas confondre avec le Poodle Dog Bush

Je ne compte pas démarrer trop lentement et pour ne pas trop agresser mon organisme pour mes premières journées de marche, je vais m’entrainer le plus possible 1 mois avant le départ. Le challenge sera pour moi la gestion de la chaleur, et l’approvisionnement en eau. C’est pour cette raison que ma date de départ est fixée au 13 avril, afin de ne pas trop “subir” la chaleur lors de la marche. Les températures montent rapidement dans la saison, au point que les marcheurs tardifs (départ Mai/juin) évitent tout simplement de marcher la journée…

Ma qué calor !

Je n’ai pas d’appréhension particulière sur la faune ou la flore sur ce chemin, tant que je resterai attentif pour détecter et reconnaître serpents et plantes dont il ne faut pas s’approcher.

Les équipements de base et totalement indispensables pour moi dans cette section seront :

  • Le chapeau et les lunettes de soleil
  • Une chemise manches longues avec protection UV
  • De la crème solaire
  • deux poches à eau de 3L pour anticiper les ravitaillements incertains
Rhâââââ… De l’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.